Etat des lieux

Plusieurs modes d’accueil sont proposées aux familles.

Les Etablissements d’Accueil des Jeunes Enfants (EAJE) Crèche, micro-crèches, halte-garderie, gérés par les collectivités territoriales ou des associations qui accueillent des enfants entre 2 mois et 4 ans.

Les crèches parentales Il s’agit d’établissements d’accueil collectif gérés par une association de parents.Leur ouverture est subordonnée à une autorisation délivrée par le Président du conseil général après avis des services de protection maternelle et infantile (PMI).La prise en charge des enfants est assurée par une équipe pluridisciplinaire comprenant : un directeur (puéricultrice, médecin, éducateur de jeunes enfants) et des professionnels (notamment des auxiliaires de puériculture et des éducateurs de jeunes enfants) directement impliqués dans la vie quotidienne de l’enfant (soins, repas, activités, bien être), à raison d’une personne pour cinq enfants qui ne marchent pas et d’une pour huit enfants qui marchent. D’autres professionnels (psychologues, psychomotriciens, intervenants culturels, etc.) peuvent intervenir dans cette équipe sur des temps réduits.Les crèches parentales privilégient, au sein d’un petit groupe, l’éveil de l’enfant tout en favorisant l’implication des parents lesquels, à la différence d’une structure collective « classique », participent parfois à l’accueil des enfants.

Les crèches d’entreprise Le dispositif « contrat enfance entreprise » depuis 2004 est une subvention versée aux entreprises qui créent une crèche pour leurs salarié-e-s ou qui réservent des places dans une structure externe. Cette subvention intervient à hauteur de 55% des sommes engagées par l’entreprise chaque année. A l’instar de leurs homologues publiques, les crèches d’entreprises accueillent des enfants jusqu’à leurs 3 ans. Mais à la différence des structures municipales ou associatives, c’est généralement une entreprise privée qui la gère. Nées à partir de 2004, ces sociétés se sont rapidement développées. « Début 2011, les crèches privées géraient environ 500 crèches en France, ce qui représente  5,5% des structures. Certaines de ces 500 crèches sont gérées par le secteur privé pour le compte de communes, d’autres pour des entreprises et les dernières sont mixtes. L’entreprise peut gérer directement sa crèche ou confier la gestion à un tiers (entreprise spécialisée, association, mutuelle) qui s’occupe du montage et de la gestion du projet.Toutes les crèches d’entreprise ne sont pas obligatoirement financées par la caisse d’Allocations familiales ou de Mutualité sociale agricole.

La halte-garderie Elle accueille les enfants de moins de 6 ans de façon occasionnelle (quelques heures ou quelques demi-journées par semaine). L’enfant est accueilli par un personnel qualifié (notamment une directrice, une auxiliaire de puéricultrice).La halte garderie peut également accueillir un enfant dont les parents ne travaillent pas.

La crèche familiale ou service d’accueil familial Cela regroupe deux possibilités, soit une assistante maternelle agréée indépendante qui s’occupe d’enfants au domicile des parents, soit un regroupement d’assistantes maternelles dans une structure collective (Maison d’assistantes maternelles). Une assistant-e maternel-le – ou parental-e devrait-on dire- a besoin d’un agrément et est rémunérée par les parents. Depuis 2008, elles peuvent accueillir 1 à 4 enfants. Cela peut être aussi l’accueil individuel de l’enfant par une assistante maternelle,  au  domicile des parents, ou en garde partagée entre deux familles, dispositif qui n’est pas référencé parmi les places, dont les effectifs réels ne sont pas connus. 67 300 familles bénéficient d’une garde à domicile, soit environ 39 000 enfants.

Un établissement scolaire Ecole maternelle ou pré-élémentaire (à partir de 2 ans) : les enfants sont accueillis si ils restent des places une fois les enfants de plus de 3 ans scolarisés.

Le parent Il s’agit de la mère dans 63% des cas.

Un-e autre membre de la famille Les grands parents par exemple, mais qui constituent une solution occasionnelle et alternative.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :