Virginie, mère d’une fille de 11 ans, célibataire, orthophoniste en libéral, Ile de la Réunion

11 Nov

La quarantaine toute ronde, maman d’une petite fille de 11 ans, élevée pour la plupart du temps seule, en charge seule de son éducation, orthophoniste libérale depuis 17 ans, et depuis 4 ans, adjointe au maire en charge de la petite enfance sur ma commune qui compte plus de 100 000 habitants, un des plus grand territoires de France, même si nous sommes situés sur la côte ouest de l’île de la Réunion. Je travaille souvent jusqu’à 20h, et le mercredi toute la journée, de 8h à 20h, et non les grands-parents ne peuvent pas la garder, ils habitent à 10 000 km ! Vu que le taux de places d’accueil collectif était de moins de 4% ( c’est ce que j’ai trouvé en 2008), que les assistantes maternelles, en nombre insuffisant également, pouvaient choisir et pour ainsi dire dicter leurs horaires. Donc, finir à 17h, et pas le mercredi pour celles qui avaient encore de la place… Bien évidemment impossible pour la pauvre orthophoniste, qui finit très tard et finalement voit peu son enfant….petit coup de gueule en passant : qu’est ce qu’on peut le souligner et appuyer là où ça fait déjà mal ! Seule solution, une nounou, sans qualification, payée en chèque emploi service à domicile : ça m’a coûté un bras, voire deux…

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :