Fabienne, une fille Judith de 4 ans aujourd’hui, en couple, cadre

10 Nov

Pour ma première fille en 2009,  j’ai galéré comme une folle pour trouver un mode de garde.Comme tout le monde j’ai d abord opté pour la crèche. Lors de la rencontre avec la directrice pour l’admission,  on nous a vite fait comprendre qu’avec notre profil de cadre sup et des horaires de travail au delà de 18h30, on ne serait pas retenus.On s’est alors tourné vers les assistantes maternelles qui nous faisaient quasiment passer un entretien d’embauche, tellement elles étaient sollicitées. La majorité d’entre elles nous ont dit qu’elles ne garderaient pas ma fille après 17h30 car elles avaient elles-même des enfants et ne souhaitaient aller les chercher à l école … La seule que j’ai trouvé dans les conditions satisfaisantes, ne sortait pas les enfants et les parquait dans un salon de 20 m2. J’ai mis fin au contrat rapidement. Faute de solution, j’ai dû prendre un congé parental jusqu’à trouver une nounou convenable. Enfin, nous nous sommes rabattus sur un mode d’accueil individuel à domicile en garde partagée qui coûte bien plus cher. Nous avons trouve une famille et passer une annonce pour trouver la nounou. Après plus d’un mois et demi d’entretien nous avons cru trouver la perle rare qui a démissionné le premier jour  (nous avions tous repris le travail ) car elle s’ennuyait trop avec des touts -petits. J’ai du prendre sur mes congés payés pour garder ma fille et chercher une nounou à nouveau. Enfin par le bouche à oreille nous avons trouvé une nounou, qui n’avait pas d’expérience mais qui était formidable avec les enfants., Elle s’occupe de ma seconde fille et nous sommes ravis de ses services. Quel bonheur mais quelle galère pour en arriver là ! Je constate que personne ne nous avait prévenu des difficultés que nous aurions à rencontrer et que dans notre commune les demandes de garde ( crèche et assistante maternelle confondues ) ne sont satisfaites qu à 40%. Question: Que font les 60% des familles restantes  ????

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :